La Fille Maudite du Capitaine Pirate

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l’un des redoutés flibustiers des mythiques mers d’Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sous marines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se déployant comme des poupées russes.

Sorte d’Alice au pays des pirates, ce récit rempli d’humour est servi par un dessin incroyablement détaillé que l’on croirait tout droit sorti d’une gravure fin XIXe.

Traduit par Patrick Marcel.

Adventures on and under the high seas, a whimsical swashbuckling tale of wonderland journeys and unimaginable dangers. A pirate Alice in 19th century-style engravings.

La Fille Maudite du Capitaine Pirate

Ex-libris & posters

  • The Sacking of the Royal City of Cub
    Poster
    70 x 50 cm

    Signé

    20,00 EUR
  • Alice in Wonderland
    Poster
    40 x 30 cm

    Signé

    10,00 EUR
  • Peter Pan
    Poster
    40 x 30 cm

    Signé

    10,00 EUR
  • La Fille Maudite du Capitaine Pirate
    Ex-libris
    17 x 21 cm

     

    5,00 EUR
Presse

· Presse ·

« Chaque page des cette épopée fantasmatique est à tomber par terre, nos rétines bondissent sans cesse d’une fresque à l’autre […] Nous voici littéralement harponnés par l’univers totalement unique de Jeremy A. Bastian, dont l’incroyable talent graphique est doublé d’une inventivité qui frise le génie. »

,

« […] le trait de Jeremy A. Bastian est si riche et si fin que chacune de ses planches est une carte au trésor enluminée de sirènes, médaillons et breloques en tout genre, têtes de mort, sabres et épées. »

« Un voyage drôle et cruel balisé par des rencontres, souvent mauvaises, avec des personnages fantasmagoriques haut en couleurs - bien qu’en noir et blanc ! […] »

, Sud Ouest

« C’est un tour de force que ce volume 1 de Jeremy Bastian.

D’abord la couverture incroyable de richesse graphique, le papier de qualité supérieure et un rendu des tracés rarement égalé.
Puis une histoire dans laquelle l’imaginaire est submergé par le nombre d’idées proposées par l’auteur sur chaque planche. Une histoire de pirates à mi-chemin entre un conte et Alice.
Enfin un dessin magique de précision.

Une bd intelligente, prenante voire envoûtante tant par son récit que par les dessins qui le servent. »

,